Des bijoux inspirés du henné

Bracelet arabesques en or jaune

C’est une italienne, c’est une femme, et elle vient de créer sa marque, entrant dans le monde de la joaillerie avec des bijoux gracieux et élégants aux inspirations multiples. Dionea Orcini trouve son inspiration dans l’histoire et les voyages, et elles utilisent les symboles et les codes parfois oubliés pour créer de superbes pièces, originales et pleines de sens et de beauté.

Mais ici, je ne vais pas vous parler de ses pendentifs médiévaux ou de ses symboles bouddhistes… non, ce qui m’a attirée, ce sont ses créations orientales, et tout particulièrement deux collections, qui s’inspirent du henné, la parure par excellence des femmes orientales !

Read More…

Les bijoux de la princesse Faouzia

Clip en diamant et rubis

Après le collier de sa mère, la reine Nazli, ce sont quelques uns des bijoux de la fille ainée de Nazli et Farouk I, la princesse Faouzia, que je partage avec vous.

Les clips pivoines de Van Cleef & Arpels

D’abord la très belle paire de clips en « serti mystérieux » (un brevet de Van Cleef et Arpels), réalisé en 1937 pour celle qui était encore une princesse d’Egypte, en forme de pivoines. L’un des deux montre une pivoine ouverte, l’autre une pivoine fermée.

Read More…

Le collier Cartier de la reine Nazli

Le collier de rubis et de diamant de Cartier, en date de 1935

Si ce collier de rubis et de diamants est si fascinant, ce n’est pas seulement à cause de la beauté des pierres, ni de l’originalité de la monture. C’est parce qu’il se dit, sans que cela soit prouvé officiellement, qu’il a appartenu à une des dernières reines d’Egypte, la reine Nazli. Et que la reine Nazli est un personnage de roman, héroïne d’une histoire plus tumultueuse que celle que n’importe quel romancier oserait écrire.

Nazli Sabri, en effet, fut une des dernières reines « enfermées », en tout cas en Egypte. Elle fut aussi une des femmes les plus riches, les plus couvertes de bijoux et les plus belles. Elle connu la royauté et l’exil, le faste de la cour égyptienne et les duretés de l’exil, durant lequel elle dû vendre la plupart de ses bijoux.

Read More…

Les yeux magiques de Sylvie Corbelin

L'oeil d'or

Je vous ai suffisamment parlé de la Main de Fatma, il est temps que je vous présente un autre des grands bijoux talismans de l’orient, qui est d’ailleurs, souvent associé à la Khamsa, et c’est l’oeil.

L’oeil est bon ou mauvais. Le mauvais oeil, c’est celui de la jalousie, qui atteint celui qui est heureux, ou prospère. Et pour contrer le mauvais oeil, il y a tout simplement « l’oeil ». Vous avez vu certaines représentations de la Khamsa avec un oeil au centre de la paume de la main. Mais je vais vous présenter des pièces de joaillerie faites par une créatrice française, Sylvie Corbelin, qui joue de façon très belle avec les thèmes des bijoux orientaux.

Read More…

Le style oriental inonde le marché du bijou fantaisie

Paire de boucles d'oreilles orientales

Je vous parle sur ce blog d’orient, des milles et une nuit, de rêve, mais surtout de bijoux.

Et si les bijoux orientaux sont le plus souvent en or ou en argent, le succès du bijou fantaisie a amené les créateurs de bijoux orientaux à s’adapter et à proposer des modèles en métaux non précieux, donc accessibles à toutes, que nous pouvons donc nommer « bijoux fantaisie orientaux »

On y retrouve tout ce qui fait le style moyen-oriental, du motif arabesque aux formes géométriques Berbères (Maroc et Algérie) en passant par des symboles comme la main de fatma ou le croissant lunaire.

Read More…

Bijoux d’or ou bijoux d’argent ?

Les bracelets de la mariée

Le nom de « bijoux d’orient » fait référence à un très vaste espace géographique, où les traditions en matière de bijoux et d’ornement sont aussi diverses que les cultures. Le choix entre l’or et l’argent se fait en fonction des traditions et des cultures, mais aussi des métaux disponibles localement, et de la richesse des propriétaires.

Les bijoux pour femmes et les bijoux pour hommes ne seront pas toujours dans le même métal. Dans la zone Maghrébine et Moyen-Orientale coexistent des juifs, des musulmans, des catholiques et des orthodoxes (grosso-modo). Pour les musulmans, un homme ne doit pas porter d’or, alors que ce n’est pas un problème pour les trois autres religions. Même si toutes recommandent de s’habiller avec modestie et de ne pas « trop en afficher », précepte qui a souvent été oublié !

Read More…

La main de Fatma

Pendentif Main de Fatima en or

Elle porte des noms très variés : la Khamsa (ou Khomsa, ou Hamsa) en référence au nombre cinq, et aux cinq doigts de la main, qu’elle représente. Si on est musulman(e) on l’appellera aussi Main de Fatima, ou main de Fatma, en référence à Fatima, la fille du Prophète. Les Juifs, eux, l’appelleront main de Myriam, en référence à la soeur de Moïse et prophétesse. Elle est omniprésente, partout, dans la décoration, sur les portes, et en bijoux bien sûr. C’est le signe porte chance suprême, le geste à faire pour se défendre contre le mauvais oeil… Elle se présente « vers le bas » ou « vers le haut », indifféremment… et c’est notre symbole, car elle est sans doute un des bijoux les plus portés, les plus reconnaissables, les plus emblématiques de l’Afrique du Nord et du pourtour méditerranéen.

Read More…

Jasmine nous parle des bijoux d’Orient

Sautoir oriental, par Jasmine

Sautoir oriental, par Jasmine

L’appellation « Bijoux orientaux » est plutôt vague. Elle englobe les bijoux qui ont une touche orientale ( arabesque, motifs mauresques, main de Fatma… ), les bijoux traditionnels ( la fibule berbère, le semainier… ), sans oublier les plus modernes et design. Je m’explique : je suis une inconditionnelle de l’artisanat marocain et par conséquent, j’aime porter des bijoux qui respirent ma passion.

Read More…